Les Taureaux de combat, maxime exposant de la bravoure. Mais qu’est-ce que la bravoure, sinon la base de la « toreabilidad »? La disposition de combattre d´un taureau utilisé au long de tiers jusqu´à sa mort. Le taureau de combat est noble, rendu, s’humilie et répète.

Mais, pourquoi il y a des taureaux qui plaisent et des autres qui ne plaisent pas?
En bref, c’est l’intervention de ce qui élève le taureau, car il le fait selon les goûts changeants du public et son propre goût.

Actuellement, le public demande un taureau plus sauvage, qui donne plus le sens du danger, capable de transmettre plus d´émotions. Celons ces gouts, l’éleveur essaie de créer, manipuler, des nouveaux taureaux pour le futur. Et comment est-ce fait?, grâce à la sélection, vu que il est dans le processus de sélection où les instincts des animaux évoluent.

En parlant de l’élevage de Juan Pedro Domecq et Parladé, tous les deux suivent le même processus : La recherche de taureaux avec pouvoir mais au même temps humble, être fixé à susciter la confiance dans le torero, pour qu´il puise développer son art intérieur. Des taureaux sauvages, avec rythme et pas doux.

En ce qui concerne les vaches, on essaie de maintenir une variété de styles, vu qu’agrouper est l’art que produise la bonne combinaison de caractères : en plus il y a, plus c´est mieux, et s’ils sont tous égaux plus difficile devient avoir une commination exemplaire. La grande et plus important évolution de la bravoure chez les vaches a était la durée. Chez la grande majorité des vaches on trouve pas mal de passes, vu que la taureaux-manie actuel exige que le taureau dure plus longtemps, sois plus résistent.

L’objective primordial, est chercher des animaux capables de transmettre quelque chose, que soient habiles en se mettant en évidence, et surtout, que se laissent entrainer en prenant la béquille par-dessous.

C’est à dire, avoir le pouvoir, d’élargir la base génétique des animaux est important, car ça nous permet de rafraichir les caractères.

« L’élevage, selon a été défini par mon grand-père, Juan Pedro Domecq et Díez, a des caractères très définis, mais en raison des goûts du public, très changeants, de tel façon que ceux caractères que dans une certain époque ont la primauté peuvent devenir dans un autre période minoritaires. Rappelez-vous de l´importance d´avoir une gamme assez large des caractères et de divers types d´agressions, et vous pourrais avoir un style que soit contre-style dans chaque saison de taureaux ! » Juan Pedro Domecq Morenés.

Il est donc clair que la génétique influe d´une forme importante sur le caractère et le comportement du taureau, mais aussi, il ne faut pas laisser dehors d’autres aspects importants, comme l´exercice et l’alimentation au cours de son élevage.

« Mon père, Juan Pedro Domecq Solís, a était un constante chercheur et innovateur dans le secteur de l´investigation et analyse génétique et de l´alimentation des taureaux de combat » Juan Pedro Domecq Morenés

Il a développé le « taurodromo », l´alimentation compensée, en forçant le taureau à manger le volume correct, pour éviter des dommages au foie. Celle-ci a été une grande évolution dans l’alimentation animale.

La force et la mobilité ont une composante génétique et de manipulation. C´est à dire, le taureau doit être puissant par nature, mais c´est possible de développer encore plus cette caractéristique naturelle avec l´entrainement et avec une sante impeccable.

La manipulation est fondamentale dans le comportement du taureau, celui avec une bonne santé et en plein forme physique, a plus de durée et attaque plus, les exercices font que chaque taureau puise développer son potentiel naturel, avec plus ou moins de énergie.

Peso:
22